SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

#Boss Lady

Freddie Harrel, de Bloggeuse à entrepreneuse

L’influenceuse et entrepreneuse Freddie Harrel a lancé le GLOSSIER du cheveux. La jeune camerounaise vivant à Londres a intégré un accélérateur de start-up en 2019 pour lever 2 millions de dollars pour sa nouvelle marque capillaire Radswan. Qui est Freddie Harrel ?

Frédérique dit « Freddie » Harrel est une jeune influenceuse camerounaise née à Paris et vivant aujourd’hui à Londres. Elle s’était d’abord installée dans la capitale londonienne pour y poursuivre une carrière en finance mais c’est finalement dans cette ville qu’elle découvrira les métiers digitaux et décidera de réorienter sa carrière.

En août 2013, elle créer son blog « I go By Frankie » alors qu’elle travaille chez TopShop et se fait connaître rapidement pour son style de mode unique, coloré et décalé. Ses billets mensuels, ou elle discute de mode et de ses expériences personnelles vont séduire une communauté de femmes bluffées par son image de femme noire affirmée (grâce à son célèbre Afro). Elle travaille ensuite en tant que consultante et collabore avec des grandes enseignes telles que Vestiaire collective, Asos …  et anime des ateliers de confiance en soi sur Londres. Son blog explose lorsqu’elle déménage en Suisse à cause de la mutation professionnelle de son mari.

C’est à cette même période que l’idée de « Big Hair No Care » une ligne d’extension capillaire pour cheveu naturel est née. Lancée en grande pompe à Londres, New York et Paris via des pop-up stores, Big Hair No Care propose des extensions capillaires à clipser soi-même sur ses cheveux ( clips-in) ou des lace fronts wigs (perruques). Le succès de BHNC est rapide et les ruptures de stock s’enchainent, mais l’entrepreneuse ambitieuse souhaite aller plus loin.  Frédérique souhaite lancer une gamme d’extension et de perruque premium répondant mieux aux besoins et préoccupations des femmes noires.  «Les produits sont généralement vendus chez les détaillants sans présence en ligne et sont gérés par des personnes qui ne connaissent pas les nuances d’achat, de mise en forme et de soin des produits. En plus de cela, ils se procurent souvent des cheveux de mauvaise qualité, ce qui leur va mal, peut être inconfortable et finit par occulter les avantages de choisir de porter des cheveux synthétiques » explique t-elle dans une interview pour le média Business of fashion.

RadSwan son nouveau concept sera le moyen d’y répondre.  Avec la marque Radswan Freddie va pouvoir aborder le sujet du soin du cheveu, mais aussi de l’estime de soi. La presse anglaise parle déjà du Glossier du cheveu…. Ce qui est sûr c’est que Freddie Harrel, ne fait jamais les choses à moitié.

RadSwan est aujourd’hui un concept beaucoup plus abouti où elle souhaite aborder le sujet du soin du cheveu, mais aussi de l’estime de soi. Le marché de la beauté afro est encore un marché sous exploité. Il serait selon le média Business of fashion estimé à 1.75 millions de dollars mais exploité seulement à hauteur de 782 millions. Ce qui prouve qu’il y a encore de nombreuses places à prendre. Nous lui souhaitons plein de succès dans cette nouvelle aventure.

Pour suivre Freddie Harrel www.radswan.co.uk ou @freddieharrel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi